SET, maître du composant submicronique

La PME haute savoyarde conçoit et commercialise des machines pour la fabrication des composants électroniques ultraprécis. Une spécialité à haut risque technologique, maîtrisée de bout en bout avec TopSolid’Design et TopSolid’Erp. Résultats : des conceptions micro-métrées et des coûts parfaitement maîtrisés.


Smart Equipment Technology CORPORATION, le nom de cette PME qui emploie une cinquantaine de personnes, constitue à lui seul tout un programme. Petite société située à  Saint-Jeoire, un village niché dans la montagne haute savoyarde, elle met de l’intelligence dans l’ultrapetit. Mondialement réputée pour ses machines d’assemblage à précision submicronique qu’elle conçoit, fabrique et vend depuis 1975, l’entreprise exporte 95 % de sa production.

Ses utilisateurs, des fabricants de composants microélectroniques venus de différents horizons (militaire, aérospatial, téléphonie, diodes lasers, etc.) peuvent trouver chaussure à leurs pieds dans la panoplie de procédés et d’applications maîtrisées par SET. Puce à puce, puce sur wafer, thermocompression, ultrason, collage UV et empilage 3D pour l'optoélectronique, les mémoires, les capteurs et les MEMS… : aucune corde  ne manque à son arc.

Avec une forte présence sur les solutions haut de gamme de soudage de composants et de nano-impression. Son excellence attire toujours l’attention, comme à Micronora en 2016. Le jury professionnel du salon international de la microélectronique et de la précision l’a alors primée pour la conception, la fabrication et la mise au point d’une machine de « flip-chip bonders » de très haute précision (± 0,5 µm). Une réalisation dont les domaines d’application sont nombreux et vont de calculateurs intégrant de l’optique aux caméras de très haute définition, en passant par les produits destinés aux applications spatiales et médicales... L’atout maître de SET : sa capacité à imaginer et construire des machines qui sont toujours personnalisées, capable de répondre aux besoins d’utilisateurs très exigeants confrontés à une concurrence âpre dans des marchés à haute croissance. Une vingtaine d’équipements sophistiqués, qui valent de 100 000 à plus d’un million d’euros, sont ainsi livrés bon an mal an par cette PME hors normes.

« Il s’agit d’une palette complète de Flip-Chip Bonders de précision – manuel, automatique et de production – qui couvrent tous les besoins de placement submicronique de composant sur des substrats ou des wafers », explique Joseph Macheda. « Une expérience acquise en plus de quarante ans de développements qui profite également à nos solutions de nano-impression. » Ce qui représentera un chiffre d’affaires d’environ 14 millions d’euros en 2018. « La SET est en fait un grand bureau d’études capable de résoudre les cas d’applications les plus sophistiqués », explique Joseph Macheda, responsable technique avec sa collègue Virginie Boimond, de l’organisation et de la supply chain de l’entreprise.

Les études constituent un savoir-faire qui fait la richesse de l’entreprise, tandis que la fabrication des composants de machines et leur assemblage est confié à des sous-traitants de confiance. « Nous avons développé plus de 34 types d’équipements différents », précise le spécialiste. « Introduite pour la première fois en 1981, la ligne Flip-chip Bonder est devenue l’activité première de l’entreprise en 1997. Allant du chargement manuel jusqu’à la version tout automatique, nos Flip-Chip Bonders couvrent une grande variété d’applications de soudage et assurent des opérations de manipulation et d’assemblage des composants petits et fragiles sur des substrats jusqu’à 450 mm. »

 

Une chaîne numérique efficace

Spécialité de haute voltige, la conception et la gestion de ce type de production nécessitent des outils performants. Après avoir fait le tour du marché, la société a décidé ainsi il y a deux ans de s’équiper avec les logiciels de Missler Software : TopSolid Design pour la CAO (conception assistée par ordinateur) de machines et TopSolid’Erp pour la gestion.

« Le choix de Topsolid’Erp s’est fait en deux étapes », précise Joseph Macheda. « Nous nous sommes attachés d’abord à la réalisation d’un cahier de charges complet. » Avec des critères de choix multiples : avoir un seul interlocuteur pour la mise en place, le suivi, et la maintenance du logiciel ; disposer d’un outil adapté à la conception des machines spéciales et doté des fonctions commerciales (suivi des affaires), achats, fabrication en sous-traitance… ; assurer un lien avec nos autres outils logiciels (Topsolid’Design pour la CAO mécanique, ePlan pour la conception électrique, etc.) ; avoir une gestion à l’affaire ; une base de données ouverte pour pourvoir accéder à l’information en dehors du logiciel de l’éditeur (création d’indicateurs et écriture de logiciels spécifique à SET) ; cout du logiciel et de sa maintenance sur 3 ans, 5 ans et 10 ans et sa pérennité ;  l’assistance de l’éditeur ; l’ouverture sur le cloud et le client léger pour pouvoir évoluer et donner l’accès aux filiales à l’étranger à l’ERP…Des questions qui ont été soumises à plusieurs éditeurs du marché. « Nous avons rencontré ensuite ces éditeurs et créé une matrice de décision. Ce qui nous a aidé à faire notre choix », souligne le spécialiste.

Résultat : une adéquation complète entre les critères de choix et la solution de Missler Software qui a été plébiscitée. « L’adoption de TopSolid’Erp a été accomplie collégialement pour que tout le monde dans l’entreprise soit prêt à faire le changement. » Ce qui a permis à l’entreprise d’engranger très vite des résultats plus qu’encourageants. « Topsolid’Erp a permis une augmentation de notre chiffre d’affaires de plus de 12% en moins d’une année », confirme Joseph Macheda. « Ainsi, le suivi et l’augmentation de notre production ont été réalisés sans une progression sensible de la masse salaire. »

 

Des modifications répercutées en temps réel

Le secret de cette réussite est simple. « Auparavant nous travaillons manuellement, une activité fastidieuse qui constituait une source permanente d’erreurs », souligne Virgine Boimond. « Maintenant tous les départements de l’entreprise s’appuient sur la chaîne numérique TopSolid et ont accès aux informations stockées dans la base de données centrale. » Logiciel de conception puissant et complet, TopSolid’Design facilite les modifications pendant les études des différents modules qui composent les machines.

« Avant il n’y avait aucun lien entre la CAO et la gestion de la production et on devait modifier manuellement les ordres de fabrication (OF), un travail de titan », complète Joseph Macheda. « Un des objectifs essentiels de la mise en œuvre de la chaîne TopSolid a été de réduire à la portion congrue voir d’éliminer les interventions humaines dans le processus conception-fabrication. » Les mises à jour sont donc répercutées en permanence. « La plus petite modification de la nomenclature effectuée en CAO est ainsi enregistrée en temps réel dans les OF », renchérit le spécialiste. « Une aubaine pour l’entreprise, quand on sait que chaque machine comporte de 4 000 à 5 000 pièces. »

La solution numérique CAO-gestion, qui s’inscrit dans le processus Industrie 4.0, apporte ainsi à SET des bénéfices en cascade. « Avant nous nous retrouvions à la fin de la fabrication avec beaucoup de pièces commandées mais non utilisées qui étaient intégrées dans les stocks de l’entreprise », constate Virginie Boimond. « De l’argent qui dormait sur étagère. Avec la gestion très fine qu’assure TopSolid’Erp nous visons le juste nécessaire pour chaque projet. » Dans certains cas, la situation pourrait se transformer même en un véritable casse-tête, pénalisant pour l’entreprise. « Nous constations pendant la fabrication qu’il manquait des pièces car on avait oublié de les commander », explique Joseph Macheda. « Ce qui non seulement renchérissait les coûts de la machine, mais retardait sensiblement sa livraison. Avec TopSolid’Erp, ces situations appartiennent au passé et on travaille beaucoup moins dans l’urgence. »

Maintenant, chez SET tout est programmé à l’avance dans les moindres détails et le coût à l’affaire est complétement maîtrisé. L’entreprise peut ainsi calculer finement ses marges en établissant un prix adéquat pour chaque machine. Loin de s’endormir sur ses lauriers, le constructeur de Saint Jeoire attaquera cette année d’autres chantiers pour exploiter pleinement le potentiel des outils TopSolid. « Nous mettrons en marche en 2018 le module d’ordonnancement de TopSolid’Erp pour lequel la formation a été déjà dispensée par l’équipe de Missler Software », concluent les deux spécialistes. Avec à la clé une gestion précise de ressources et du planning de fabrication…

               

Les points forts de l’application TopSolid'Erp

  • Une chaîne numérique complète grâce à la liaison avec TopSolid’Design
  • Des interventions humaines réduites voir éliminées dans les processus conception-fabrication
  • Des modifications de la nomenclature répercutées en temps réel
  • Des commandes de pièces gérées au juste nécessaire

 

L’avis de Joseph Macheda : «L’adoption de la solution de Missler Software a été accomplie collégialement pour que tout le monde dans l’entreprise soit prêt à faire le changement. Ce qui a permis à l’entreprise d’engranger très vite des résultats plus qu’encourageants. TopSolid’Erp a contribué à l’augmentation de notre chiffre d’affaires de plus de 12% en moins d’une année. »

 

SET en chiffres

  • 1975 : création de la société SET pour développer et fabriquer des équipements pour l’industrie du semi-conducteur.
  • 1981 : la société livre son premier Flip-Chip Bonders.
  • 14 millions d’euros : le chiffre d’affaires prévu en 2018
  • Effectif : 50 employés